Entretien bétonnière

Écrit par les experts Ooreka

L'entretien de la bétonnière, gage de fiabilité et de facilité d'utilisation.

Betonniere rouge

La bétonnière est une machine robuste qui nécessite un minimum d'entretien en plus des règles d'utilisation bétonnière et des conseils pour faire du béton.

Quel que soit le type de bétonnière manuelle ou bétonnière à moteur, le châssis et les différentes pièces détachées ont besoin d'entretien en plus de celui du moteur.

L'entretien du châssis et de la cuve

Nettoyage de l'intérieur de la cuve et des malaxeurs

Après chaque utilisation, avant que les résidus ne sèchent dans la cuve, le nettoyage intérieur se fait en malaxant de l'eau (un ou deux seaux) avec du gravier.

La cuve est alors orientée dans toutes les positions pendant la rotation puis elle est vidée et stockée son ouverture vers le bas.

Nettoyage du châssis et de l'extérieur de la cuve

Après chaque utilisation, moteur arrêté et débranché, le châssis et l'extérieur de la cuve sont nettoyés au jet ou au nettoyeur à haute pression en évitant de faire pénétrer l'eau par le capot moteur.

Après séchage, il est indispensable de pulvériser un dégraissant-dégrippant pour éviter à l'avenir que le béton prenne sur le métal du châssis et de la cuve.

Le graissage des roulements et des axes

En utilisation courante les roulements et les axes doivent être rechargés en graisse adaptée à l'aide d'une pompe à graisse connectée sur les graisseurs, chaque semaine ou tous les 2 à 3 jours en utilisation intensive.

Entretien du moteur

Sans avoir à se lancer dans une séance de mécanique ou d'électricité, un minimum d'entretien du moteur est à la portée de l'amateur.

Entretien du moteur thermique

À chaque séance d'entretien, un contrôle visuel des durites d'arrivée d'essence doit assurer qu'elles ne sont ni craquelées ni fendues (moteur thermique).

Conseils d'entretien du moteur thermique
Filtre à air
  • Se reporter à la notice constructeur pour ouvrir le capot du filtre à air et noter la référence du filtre pour un futur achat.
  • Sur le moteur thermique, le nettoyage du filtre à air est préconisé toutes les 20 h de fonctionnement ou tous les mois.
  • Un filtre à air propre est indispensable au bon démarrage du moteur, il limite sa consommation d'essence et son émission de pollution.
Bougie (moteur essence)

Une clé à bougie est toujours présente dans la pochette d'outils de la bétonnière, il faut utiliser de préférence celle fournie par le constructeur, car elle est étudiée pour passer entre les ailettes du moteur.

  • Il faut nettoyer la bougie toutes les 100 h de fonctionnement ou trois mois et la remplacer sans hésiter si nécessaire.
  • Le nettoyage s'effectue à la brosse métallique spécifique (brosse à bougies) et permet de débarrasser les deux électrodes des dépôts de combustion.
  • Un contrôle rapide de l'écartement des deux électrodes peut se faire à la cale à bougie ou en passant l'ongle du pouce d'épaisseur identique à l'écartement moyen de 0,07 mm.
  • Il faut profiter que la bougie soit sortie pour noter sa référence qui doit être respectée absolument lors du remplacement.
  • Nettoyer au chiffon le filetage de la bougie et son culot avant de la remettre en place en la vissant fermement, mais sans forcer.

Attention lors de cette intervention qu'aucune particule ne tombe dans le moteur par le puits de bougie.

Une bougie en bon état est essentielle au bon démarrage du moteur et limite sa consommation d'essence et son émission de pollution.

Huile moteur

Une jauge d'huile moteur est toujours présente sur un moteur à quatre temps. Le plus souvent, cette jauge sert également de bouchon de remplissage. La notice constructeur indique le mode d'utilisation de la jauge, le type d'huile moteur et la fréquence des vidanges.

En général, le contrôle du niveau d'huile moteur se fait moteur froid sur le plat avant chaque séance de travail.

  • Dévisser le bouchon de remplissage d'huile, pour le sortir et l'essuyer avec un chiffon propre sans peluches.
  • Le contrôle se fait en replaçant le bouchon de remplissage dans son logement sans le visser et en lisant sur la jauge le niveau d'huile. Il doit être compris entre les niveaux bas et haut, à l'intérieur de la zone hachurée.
  • Veiller toujours à ce qu'il y ait suffisamment d'huile et jamais trop.
  • Si un ajouter d'huile est nécessaire, il faut prendre la viscosité préconisée par le constructeur ou à défaut une huile multigrade pour moteur essence à quatre temps 10W40.
Vidange

Pour la vidange, il faut pouvoir soit coucher la machine, soit sortir le moteur ; les grosses bétonnières peuvent être vidangées sans être couchées. Lancer le moteur afin de le faire chauffer un peu, puis l'arrêter.

  • Débrancher le fil de bougie, dévisser le bouchon de vidange situé du côté du pot d'échappement et coucher le moteur sur ce côté au-dessus d'un bac de récupération.
  • Quand l'huile usagée s'est totalement écoulée, remettre le moteur à plat et revisser le bouchon de vidange. Si nécessaire, remplacer le joint du bouchon de vidange par un neuf en s'assurant qu'un joint plat en fibre est en place.
  • Il arrive que le bouchon de vidange soit celui utilisé également pour le remplissage et la jauge à huile, dans ce cas seulement, il ne comporte pas de joint.
  • Remplir le carter avec de l'huile neuve en respectant la quantité prévue par le motoriste, sinon procéder par petits remplissages successifs en contrôlant la jauge.

Entretien du moteur électrique

L'entretien consiste uniquement à s'assurer que le moteur et les contacts de prises ainsi que les interrupteurs sont en bon état et protégés de l'humidité.

La courroie de transmission

Garante de la transmission, la courroie de la bétonnière est une pièce d'usure qu'il ne faut pas hésiter à remplacer avant la casse et dont il faut vérifier la tension.

Au moins une fois par an, il faut vérifier visuellement l'état de la courroie en recherchant une usure anormale ou des entailles qui indiqueront une casse imminente.

Le remplacement de la courroie est toujours illustré dans le guide du constructeur. Il consiste à l'extraction et au remplacement par une courroie identique et du bon réglage de la tension.

Sur certaines bétonnières (diesel notamment), la courroie est remplacée par une chaîne qu'il fait graisser régulièrement en même temps que les graisseurs de cuve.

Les roues de la bétonnière

Les roues de la bétonnière sont particulièrement soumises à l'encrassement : le ciment, le béton et le mortier s'insinuent dans les arbres, sur les pneus et les jantes.

Un nettoyage après chaque séance de malaxage est indispensable :

  • Il est conseillé d'utiliser un jet d'eau et même un nettoyeur haute-pression pour décoller les résidus d'agrégats.
  • Pulvériser ensuite sur les axes des roues et sur les jantes un lubrifiant hydrofuge standard (dégrippant).
  • La pression des pneus doit être vérifiée avant de tracter ou de remorquer la bétonnière.

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !